Jusqu’à quel point peut-on aimer le prophète Mohammed ?

marche alger

« Kouachi chouhada , kouachi chouhada… » refrain qui résonne ce soir à travers mes enceintes que je ne vais pas tarder à balancer par la fenêtre. C’est aussi le refrain qui a été chanté avec ferveur dans les rues d’Alger ce vendredi, alors que de nombreux pays musulmans ont été le théâtre de manifestations contre la nouvelle Une de Charlie Hebdo, où le prophète Mahomet portant une pancarte « Je suis Charlie », pardonne tout.

Dans ce refrain, un paradoxe subsiste entre cette phrase qui signifie « Kouachi, martyrs » et le rythme qu’il me semble avoir déjà entendu lors de défilés de supporters algériens. Mais j’imagine que ça fonctionne un peu comme le rap, il y a certaines instrus ne vieillissent jamais.

Lire la suite