Aprés l’ivresse Mondoblog , la gueule de bois.

C’est fini. Voici la phrase qui accompagnait ma dernière vue sur Abidjan , alors que mon avion décollait pour Paris. La ville était vêtue de ses plus belles lumières nocturnes, avant qu’elle ne disparaisse sous les nuages de l’altitude. Il était temps de lui dire au revoir, même si ma tête ne cesse d’entendre « Akwaba » de toutes parts.

De retour à Montpellier , la ville que j’avais quitté avec une certaine appréhension et que je retrouve dans la confusion.Se quitter pour mieux se retrouver ? Quelques doutes s’emparent de moi en même temps que la solitude. Je ne pourrai plus débattre sur l’intrigante texture des croissants , de m’indigner du retard interminable des cuisiniers à nous servir le repas , ou faire le bilan des personnes qui sont tombées malades pendant le séjour.

Les lézards aux allures de dinosaures ont été remplacés par les pigeons grassouillets nourris aux frites du Mc Donald. Tandis que je n’ai plus aucune crainte à passer sous un cocotier puisqu’à Montpellier , il n’y en a pas.

mondoblog_bassam

  Lire la suite